Dès 1973, après le début de la guerre, la Centrale Sanitaire Suisse Romande (CSSR) s’engage au Sahara occidental pour soutenir le peuple sahraoui. Tout d’abord sous forme d’envoi de matériel divers. La CSS stoppe son aide en 1980 et reprend en 1982 avec sa participation à la caravane « Coup de cœur ». Elle achemine des médicaments de base et 80 tonnes de matériel divers (nourriture, vêtements, matériel scolaire, etc.) avec plusieurs véhicules qui seront ensuite laissés aux Sahraouis. Comme cela a été le cas pour le Vietnam, le Cambodge et l’Erythrée, plusieurs bourses de stages pour du personnel médical en Suisse ont également été octroyées.