La CSSR a soufflé ses 80 bougies

Le 11 juin dernier, la CSSR a célébré ses 80 ans dans le cadre bucolique du Chalet du Petit Prince à Champel, Genève.

En cette journée de dimanche ensoleillée, la convivialité était au rendez-vous et les valeurs de solidarité, apparaissant en filigrane dans les discours des différents intervenants, étaient omniprésentes.

Cet événement a été l’occasion de procéder à l’assemblée générale annuel de l’association à l’issue de laquelle, la stratégie générale 2017-2020 a été validée, les membres du comité réélus, deux nouvelles jeunes membres ont rejoint les rangs de la CSSR.

Lors des allocutions officielles,  Lisa Mazzone, jeune conseillère nationale, a souligné les enjeux de l’engagement chez les jeunes dans un contexte de durcissement de l’octroi d’aides aux organisations de solidarité internationales par l’État.

René Longet, président de la FGC, a quant à mis en évidence le lien entre les conditions de naissance de la CSSR dans la force de son engagement : “Être né dans de telles circonstances, c’est porter dans ses gènes l’attachement à l’indivisibilité de la dignité humaine, à l’auto-organisation, à la démocratie concrète, à l’égalité de droits et de chances, à la promotion populaire qui aujourd’hui sont les ingrédients majeurs du développement”.

Jochi Weil, membre de la CSS Zurich depuis 1981, a insisté sur les liens étroits avec la section zurichoise de la CSS et sa section romande.

Et Pierre Jeanneret, historien, conclura ces allocutions par un beau discours plein d’anecdotes sur la mission de la CSS qui s’est déroulé de 1944 à 1948 en Yougosglavie (Cf. article)

À l’issue des allocations, la cinquantaine de convives présente a pu apprécier un menu libanais suivi de desserts exotique et de saison. Dans l’arrière-cour de cette belle demeure à l’architecture ancienne, l’on pouvait avoir accès à une exposition photos des épisodes marquants de l’histoire de la CSSR.

L’un des moments phares de la journée a été le concert d’un groupe de musique aux sonorités kurdes et métissées qui nous a fait chanté et voyager par ses mélodies entraînantes.

Un grand merci à toutes les personnes présentes ce jour-là, à tous les membres de la CSSR et aux amis de l’association.

Comme l’a affirmé la présidente de la CSSR Viviane Luisier dans son allocution de bienvenue: “Les rides ne sont pas un handicap si elles s’accompagnent  d’un regard, d’un rire, d’un discours lumineux et optimistes”.